Skin-On : La membrane tactile qui imite la peau humaine

20

Des chercheurs dirigés par Marc Teyssier de Telecom Paris ont développé un étui de téléphone portable qui imite la forme, texture et la sensibilité de la peau humaine. Cette membrane tactile, appelé skin-On, se compose d’une couche texturée en surface, d’une couche d’électrode de fils conducteurs et d’une couche hypodermique. Selon le chercheur, cette coque est capable d’assurer une interactivité avec l’utilisateur et permet la détection de sensations comme les coups, chatouillements, caresses, etc. Ainsi, c’est en fonction des gestes que l’on fait sur la coque que le téléphone peut comprendre les intentions de l’utilisateur. Jusqu’à maintenant, le produit est encore au stade de prototype, mais ses concepteurs comptent rapidement le développer pour les robots anthropomorphes plutôt qu’aux seuls appareils mobiles.

Si Marc Teyssier pense plutôt aux robots qu’aux appareils mobiles, c’est qu’il est également à l’origine de la création d’un prototype de doigt robotique pour téléphone. Le processus fabrication de la coque a nécessité l’utilisation de différents types de technologies logicielles et matérielles. Pour que la coque ressemble le plus à la peau humaine, ils ont eu recours à une superposition de fils de cuivre et de silicium hypodermique. Certains observateurs estiment que ce produit pourrait remédier aux problèmes des Galaxy S10 et Note 10 de SamsungL’équipe de Paris Télécom, de l’Université HCI de la Sorbonne et du CNRS sera présente au prochain symposium ACM sur les technologies et logiciels d’interface utilisateur qui se tiendra à la Nouvelle-Orléans.