Le bras robotique d’OpenAI résout un Rubik’s Cube aussi naturellement qu’un humain

23

OpenAI, l’entreprise d’intelligence artificielle créée par Elon Musk, vient de dévoiler une nouvelle avancée significative. Dans son objectif de développement de robots basés sur l’apprentissage automatique, l’entreprise californienne vient de créer une main robotique nommée Dactyl, capable de résoudre un Rubik’s cube. Avec cette expérience, OpenAI veut non seulement monter la performance de son bras robotique, mais surtout celle de la technologie IA utilisée sur Dactyl. Pour son apprentissage, ce dernier s’entraîne sur des simulations virtuelles avant d’être mis à l’épreuve d’une façon réelle. Dans une vidéo diffusée par OpenAI, on peut voir la main robotique Dactyl résoudre le cube d’une manière assez naturelle, avec les précisions et les maladresses que l’on peut retrouver chez un humain. Contrairement aux autres types de robots conçus pour cet exercice, Dactyl est composé de 24 parties, comme une véritable main humaine. L’opération a pris quelques minutes au robot. Le temps de résolution n’est pas une performance en soi, surtout que le robot de Infineon a réussi à résoudre un Rubik’s cube en moins d’une seconde. Un autre robot conçue par le MIT a réalisé la même opération en 0.4 seconde. En réalité, l’objectif et l’approche d’OpenAI sont tout autre avec Dactyl.

En effet, fabriquer un robot destiné à exécuter une tâche spécifique est relativement facile en utilisant des logiciels libres d’accès sur internet. Si Dactyl n’affiche pas les mêmes performances que ses pairs en matière de vitesse, l’IA qui l’alimente est issue d’une approche unique en son genre. Le logiciel tente de reproduire les manières dont un humain utilise ses mains d’une façon instinctive. Selon l’entreprise, cela va permettre dans le futur de concevoir des robots capables d’effectuer une grande panoplie de tâches quel que soit l’environnement où ils sont placés. Pour arriver à un tel résultat, les ingénieurs d’OpenAI ont utilisé la méthode de l’apprentissage par renforcement, qui s’appuie surtout sur les incitations pour trouver la solution finale. Cette méthode permet à l’IA d’acquérir l’équivalent de plusieurs milliers d’années d’expérience en seulement quelques mois. Contrairement aux robots d’usine, aux modèles commerciaux, ou ceux conçus par Boston Dynamics, basés sur la programmation pour effectuer des tâches, le robot d’OpenAI est modelé comme un humain. C’est-à-dire qu’il possède la même compréhension intuitive sur le monde réel, sans être explicitement programmé. Même si cet objectif n’est pas encore atteint par Dactyl, l’expérience a déjà démontré que le robot fonctionne de manière plus naturelle.