Des robots particulaires plus évolutifs, flexibles et robustes en développement

9

En se basant sur des études du MIT, de l’Université de Columbia, de l’Université de Cornell et de l’Université d’Harvard, des chercheurs ont développé un nouveau système de robots particulaires. Ce dernier se constitue de plusieurs unités robotiques individuelles en forme de disques reliés entre eux par des aimants. Ces petits robots seraient capables de se déplacer, de transporter des objets et d’effectuer d’autres tâches en se regroupant entre eux. Chaque unité de près de 6 pouces (15 cm) peut s’agrandir jusqu’à 9 pouces (23 cm) en se contractant. Une fois que ce mouvement est minutieusement chronométré, il permet aux particules individuelles de se pousser et de se mouvoir dans un mouvement coordonné. Ils sont également dotés de capteurs embarqués pour naviguer vers les sources de lumière. Lors de la présentation de cette innovation, les chercheurs ont utilisé un groupe de deux douzaines de particules robotisées et une simulation virtuelle de 100,000 particules traversant des obstacles pour atteindre une ampoule allumée.

Les tests ont montré que les particules peuvent former de multiples configurations pour contourner les obstacles et pour se déplacer dans les espaces réduits. De plus, les chercheurs ont remarqué que les systèmes robotiques à particules peuvent réaliser des tâches même en cas de panne de plusieurs unités. Cette découverte va permettre de concevoir des robots composés d’éléments simplistes qui pourront toujours fonctionner même en cas de dysfonctionnement de l’une de ses composantes. Les robots particulaires contribueront également à développer des systèmes plus évolutifs, flexibles et robustes à l’avenir.