Des tissus humains régénérés via des plateformes imprimées en 3D

19

Iris Rivero, un professeur d’ingénierie au Rochester Institute of Technology (RIT) a récemment découvert que des pièces bio-imprimées pouvaient être utilisées pour favoriser la régénération tissulaire. La chercheuse a découvert qu’il est possible d’utiliser une combinaison de polymère et de biomatériaux comme support afin de stimuler le corps à guérir plus rapidement. Les résultats de ces recherches permettront de développer des remplacements intelligents d’os, de peau et de cartilage imprimé en 3D dans le futur. Iris Rivero a remarqué que certains organes avaient du mal à se régénérer après avoir subi certains dommages. Cette situation l’a poussée à trouver une alternative externe pour les aider à guérir. Les plateformes imprimées en 3D serviront à déclencher les signaux nécessaires afin d’aider le corps à se régénérer.

La création de matériaux composites compatibles avec le corps humain a été un réel défi pour Iris Rivero et son équipe, car ils devaient être capables de se dégrader au même rythme que les nouveaux tissus en cours de formation. Dans le domaine de l’ingénierie cellulaire, les chercheurs ont mélangé des particules de céramique aux biomatériaux pour qu’ils soient similaires à la structure et à la résistance d’un os humain. Srikanthan Ramesh, un étudiant en doctorat en génie de l’équipe de recherche d’Iris Rivero a indiqué que les matériaux utilisés pour la conception des supports 3D partagent certaines similitudes avec le collagène, une protéine du corps humain. Les chercheurs ont utilisé une forme hydrolysée de cette protéine afin de s’assurer que le support ne soit pas rejeté par le corps.