Des scientifiques développent des interfaces cerveau machine capable de nous donner des superpouvoirs

48

Un documentaire intitulé « I am Human » présenté pour la première fois au Tribeca Film Festival relate le quotidien de trois personnes qui suivent actuellement des traitements expérimentaux du cerveau. La vidéo montre un tétraplégique, un aveugle et une patiente atteinte de la maladie de Parkinson ayant subi une intervention chirurgicale qui consiste à insérer des électrodes dans leurs cerveaux. Ces appareils vont leur permettre de retrouver les sens perdus et de retrouver un sentiment de liberté. Taryn Southern, la coréalisatrice du film, explique qu’elle a toujours été fascinée par la manière dont la technologie pourrait améliorer la vie des humains.

Plusieurs personnes dans le monde seraient déjà équipées d’interfaces cerveau-ordinateurs qui ont été développées depuis les années 1970. Les scientifiques estiment que leur nombre pourrait atteindre les millions, une fois que la science deviendra plus sophistiquée. Toutefois, le fonctionnement interne de notre cerveau n’est pas encore bien compris, car il comporte près de 100 milliards de neurones qui sont aussi compliqués que la ville de Los Angeles avec ses 500 milliards de connexions. Malgré le fait que les interfaces cerveau-ordinateur puissent être exploités pour rendre la vue aux aveugles, rendre le son aux sourds ou de donner le contrôle à notre corps, cette technologie serait encore dans une phase expérimentale sans garantie de travail. Toutefois, certains scientifiques estiment que cette innovation pourrait nous donner de superpouvoirs. De plus, Elon Musk et Mark Zuckerberg auraient chacun investi dans des interfaces cerveau-ordinateur pour faire progresser les capacités humaines. Le programme Musk’s Neuralink a pour objectif d’améliorer la cognition humaine  tandis que le projet de Mark Zuckerberg s’apparente à une machine à lire les pensées.